BOOKING & MANAGEMENT ARTISTES CONSEILS ORGANISATION EN EVÉNEMENTS

François Valéry

"Aimons-nous vivants". On vous raconte l'histoire de ce titre indémodable de François Valery

PAR ALAIN MAESTRACCI Mis à jour le 05/11/2020 à 13:41 Publié le 05/11/2020 à 15:30

https://www.nicematin.com/musique/aimons-nous-vivants-on-vous-raconte-lhistoire-de-ce-titre-indemodable-de-francois-valery-598351?t=ZDgzMDE2ZDJkY2Q1MTdkZDBkNmYwNWUyNzllNzliZjhfMTYwNDY3ODY3Nzg4OF81OTgzNTE%3D&tp=viewpay

François Valery

François Valery Photo C.T.

Une chanson d’actualité qui nous invite à profiter de la vie et de ses amis tant que nous sommes encore sur terre. Ce titre sort en 1989 et ce sera le succès de l’été.

Paradoxalement, c’est pendant des obsèques que l’auteur-compositeur-interprète trouve l’inspiration pour écrire ce texte.

Marié en 1986 à la comédienne Nicole Calfan, François Valéry connaît depuis quelques années un gros succès avec plusieurs tubes, il écrit également pour de nombreux autres chanteurs.

Il a un peu plus de 30 ans, il est beau, éclatant de bonheur, heureux papa d’un enfant et Nicole en attend un deuxième.

Mais au début de l’année 1989 alors qu’il écrit un nouvel album, il est éploré par la mort d’un ami très proche.

Bien entendu, il assiste à ses obsèques et, comme c’est souvent le cas en pareilles circonstances, il entend d’autres proches du défunt dire de belles choses sur le disparu.

Nous avons tous été malheureusement confrontés a une telle situation. Et, tous, nous avons pris conscience – normalement – qu’il valait mieux dire du bien des gens tant qu’ils sont encore là.

C’est donc cette idée qui est venue, à ce moment-là, à François Valéry: aimons-nous tant que nous sommes encore vivants.

Jean-Louis Mougeot – le vrai nom du chanteur – compose une musique. Pour les paroles, il va faire appelle à un très célèbre parolier: Pierre Delanoë. Pour lui, Delanoë a déjà écrit de gros succès dont un énorme: Emmanuelle.

Auteur de près de cinq mille chansons, Pierre Delanoë a signé des tubes pour Nana Mouskouri, Michel Fugain, Gilbert Bécaud, Dalida, Joe Dassin et bien entendu Michel Sardou dont on peut cite l’enormous Les Lacs du Connemara.

Delanoë c’est donc du sûr, du lourd. Pourtant François Valéry n’est pas content du texte qu’il lui donne. Il demande alors à un autre auteur, Michaële, de lui proposer un texte. Michaële est elle aussi auteur de gros succès dont le fameux Gigi l’amoroso de Dalida. C’est ce deuxième texte que François Valéry choisit. Reconnaissant, il le fait cosigner par Pierre Delanoë.

Le single sort en juillet 1989. C’est un succès foudroyant: en quelques semaines, le disque – un 45 tours à l’époque – s’est vendu à plus d’un million d’exemplaires!

RECONNAISSANCE DE BERNARD PIVOT ET GILBERT BÉCAUD

Comme souvent avec les chanteurs populaires, on pense que les paroles de leurs chansons sont un peu gnan gnan, genre produit commercial pour passer à la radio et ramasser de l’argent.

Ce n’est pas faux mais parfois, souvent, en écoutant avec deux oreilles on s’aperçoit que le texte n’est pas si stupide.

Et l’on sait l’importance du texte dans les chansons françaises, plus travaillé, par exemple, que dans les chansons anglo-saxonnes où des paroles que l’on n’oserait jamais chanter en français font des succès énormes.

Aimons-nous vivants peut ainsi être trompeur car la chanson est entraînante, très dansante. Mais il y a également le texte.

Aussi on imagine la surprise, la joie et sans nul doute la fierté quand François Valéry a appris que sa chanson figurerait désormais au programme des classes de Terminale L.

Une décision prise par le ministère de l’Education nationale en 2017. À l’annonce de cette nouvelle, Bernard Pivot s’est déclaré "rempli de joie" par la reconnaissance de ce texte dit "populaire".

Gilbert Bécaud avait également dit à François Valéry: "Tu chanteras Aimons-nous vivants et Elle danse Marie, jusqu’à tes 80 ans."

François Valery à Ajaccio : "Je vais donner le meilleur de moi même"

Par Nicolas Wallon (04 janvier 2020)

https://www.corsematin.com/article/article-1578110112-24788

François Valery se produira ce soir à 21 heures au palais des congrès devant une salle comble. L'artiste y interprétera les grands succès qui ont fait sa renommée. Il prévoit également quelques surprises pour son public.

François Valery se produira ce soir à 21 heures au palais des congrès devant une salle comble. L'artiste y interprétera les grands succès qui ont fait sa renommée. Il prévoit également quelques surprises pour son public.

PHOTOS N. W.

Vous vous produisez juste après les fêtes à Aiacciu, pourquoi avoir choisi cette date ?

C'est le producteur du spectacle, Dumè Catalini, qui voulait me faire venir depuis longtemps. Les 20 ans de son journal, In Piazza Magazine ont été la bonne occasion. Ce n'est pas évident car toute la technique vient du continent et c'est une grosse machinerie.

C'était important pour vous de passer par la Corse ?

Je suis content ! J'ai de la famille ici dans la région de Cargèse mais également beaucoup d'amis. Mais j'ai surtout beaucoup de souvenirs. J'avais fait la chanson de Patrick Fiori, Mama Corsica, pour l'Eurovision en 1993 qui est arrivé 4e. J'ai de fortes attaches et c'est toujours un bonheur de venir, même si ça faisait très longtemps.

C'est un moment particulier pour vous alors de chanter ici ?

Ce n'est pas pareil, ça ne peut pas être pareil. Vous voyez ce que je veux dire, c'est comme quand on retrouve le village de son enfance quoi ! Bon là, je sais que ce soir il va y avoir des gens que je n'ai pas vus depuis des années mais je vais les reconnaître au visage.

Je ne vais pas faire celui qui a oublié. Je suis obligé de descendre les embrasser (rires). C'est un peu spécial, voilà.

Vous vous sentez plus proches du public ici ?

Il y a de bons publics ailleurs aussi, ça ne serait pas gentil de le nier, mais la Corse, dans mon coeur, tient une place un peu à part.

Quand j'étais tout jeune chanteur, je venais déjà à Cargèse en vacances. Je suis très attaché à l'île et aux gens aussi.

En Corse, les tubes des années 80 ont toujours un grand succès, même auprès des jeunes…

Je vais donner le meilleur de moi-même. On ne va pas se voiler la face, j'ai fait crier les jeunes filles quand j'étais jeune, maintenant elles sont moins jeunes mais elles sont toujours aussi formidables.

Il y a des chansons qui sont restées très populaires, qui sont dans la mémoire collective. Beaucoup de succès dont on se souvient aujourd'hui.

C'est vrai qu'on m'aime bien ici. Vous savez j'ai envoyé la Corse à l'Eurovision, avec un refrain en langue corse, ça a été très émouvant quand même à l'époque.

Comment va s'organiser votre concert ? Vous avez quelques surprises ?

Une ou deux (rires). J'ai envie d'être heureux, je ne veux pas me prendre la tête, je vais tout donner pour leur faire plaisir. Quelques-uns de mes grands tubes. Et deux ou trois autres que j'ai enregistrés ou sur lesquels j'ai participé.

Mais au bout d'un moment, je chanterai ce qu'ils veulent, j'ai le sourire et je suis heureux de chanter ici.

Vous avez d'autres projets en Corse ?

Il y a un rêve que j'ai avant de terminer ma carrière, c'est de faire une tournée en Corse, mais dans les petits villages. Je voudrais me produire avec trois ou quatre musiciens. Ça, ça me plairait vraiment.

Un dernier mot avant de monter sur scène ?

On va passer una bona serata.

François Valery se produira avec son orchestre au Palais des Congrès d'Ajaccio ce soir à 21 heures. Un événement organisé par In Piazza Magazine.

Très bel article dans Corse Matin, pour annoncer le concert de François VALERY le SAMEDI 04 JANVIER 2020, au Palais des Congrès d’Ajaccio.

PHOTOS: Faustine Girault

" C'est la France que j'aime, public magnifique " François VALERY

A l'invitation du comité des fêtes de Cars, le jour de son 65e anniversaire, François VALERY était en concert devant un public comblé.

"L'empreinte de François VALERY sur l'été pennois"…. (concert à Pennes Mirabeau (13) le 19 juillet 2019