BOOKING & MANAGEMENT ARTISTES CONSEILS ORGANISATION EN EVÉNEMENTS

delattrelogo

 

La Delattre Dance Company (DDC) est un ensemble de ballet moderne qui cherche à dépasser les limites du ballet classique, en examinant l’approche de mouvements extrêmes et en partageant des émotions intenses.
DDC a pour but de réunir des cultures diverses, genres différents et artistes insolites, pour créer une nouvelle forme de danse novatrice.

 

La compagnie a été fondée en 2012 par son directeur artistique et chorégraphe Stéphen Delattre et son partenaire pour la gestion administrative Martin Opelt. Tous deux consacrent leur créativité, leur talent, leur profonde expérience professionnelle et leur renommée artistique à l'évolution du ballet.
À travers la dévotion de leur travail, ils veulent présenter leur défi artistique pour un développement moderne du ballet, et assurer le partage de la créativité afin d’en offrir l’accessibilité à un public plus vaste. En compagnie des danseurs, DDC se met à la recherche de nouvelles formes chorégraphiques pour exprimer l’importance des relations humaines. Par leur entrainement professionnel de chaque jour, DDC donne aux artistes la capacité d’explorer leurs compétences, pour s’unir à la scène créative des compagnies nationales et internationales.
La Delattre Dance Company, basée en Allemagne, demeure la compagnie professionnelle résidente du Théâtre Mainzer Kammerspiel à Mayence.

 

Biographie 2016 – Stéphen Delattre:
Stéphen Delattre, né en France, a reçu sa formation professionnelle initiale de danseur à « l’Ecole Nationale Supérieure de Danse – Roland Petit » de Marseille entre 1993 et 1999.
Son premier engagement l’a mené au « Jeune Ballet International – Rosella Hightower » de Cannes en 2000, suivi jusqu’en 2012 par divers engagements en tant que danseur soliste au Théâtre national de Sarrebruck, au Théâtre national de Brunswick, à l’Opéra de Hanovre, au Théâtre national d’Augsbourg et au Théâtre national de Mayence. Au cours de ces années, Stéphen a régulièrement participé en tant que danseur à des manifestations un peu partout dans le monde, comme des festivals de danse et des galas de bienfaisance ou réunissant des étoiles.
Stéphen Delattre a dansé les œuvres d’un répertoire large et connu constitué de plus de 40 chorégraphes, dont George Balanchine, William Forsythe, Roland Petit, Mauro Bigonzetti, Nacho Duato, Angelin Preljocaj, Cayetano Soto, Jacopo Godani, Thierry Malandain, Itzik Galili, Christian Spuck et Marco Goecke.
Stéphen a interprété de nombreux premiers rôles tels que « Le lapin blanc » dans Alice au pays des merveilles, « Mercutio » dans Roméo et Juliette, « Le prince » dans Traumgekrönt, « Lysandre » dans Le songe d’une nuit d’été, « Jago » dans Othello, « Fritz » et « Le Chinois » dans Casse-Noisette.
En 2000, Stéphen Delattre s’est vu décerner le « Premier Prix », tant dans les catégories solo que duo, lors du Concours national de danse de la région PACA, le Augsburg Journal (Allemagne) le nommant « Meilleur danseur de l’année 2009 ».
Stéphen a commencé à chorégraphier à l’âge de treize ans. Il est depuis devenu un chorégraphe inventif et passionné qui fait appel à la fois à la danse classique et à la danse contemporaine afin d’élaborer son propre langage corporel de manière synergétique. Son originalité lui permet de commander espace et temps au sein de la vaste tapisserie poétique à laquelle il donne vie.
Après plus de douze ans passés à danser comme soliste dans plus de six théâtres nationaux, Stéphen Delattre a fait prendre un nouveau tournant à sa carrière en devenant le Directeur artistique et Chorégraphe résident de la « Delattre Dance Company ». Mêlant authenticité et innovation, Delattre s’attache à atteindre les émotions et pensées profondes de son public et entend permettre à chacun de se sentir bienvenu et directement en prise avec le monde de l’art.
Au cours de sa carrière de chorégraphe, Stéphen a été invité à travailler notamment dans les pays suivants : France, Pologne, Corée, Russie, Belgique, Pays-Bas, Suède, Allemagne, Israël, Portugal, Chine, Grèce, Japon et Italie.
Après sa sélection lors du festival international de danse du « SideBySide art center » de Düsseldorf, il a reçu en 2007 le prix « Meilleure vidéo du mois » pour son travail.
En 2008, the danceforyou-magazine a nommé Stéphen « Meilleur chorégraphe montant 2007 ».
Pendant quatre années consécutives, Stéphen Delattre a été invité à réaliser des chorégraphies pour la « Noverre-Gesellschaft » de Stuttgart et pour le Concours international de chorégraphie de Hanovre, où il a reçu le « Prix de la Critique 2010 ».
Delattre a créé plusieurs pièces pour des opéras et théâtres allemands, tels que le Théâtre national de Sarrebruck, le Théâtre national de Brunswick, l’Opéra national de Hanovre et le Théâtre national d’Augsbourg. Ses chorégraphies sont également prisées à l’international, avec des créations pour la Kielce Dance Company (Pologne), le Théâtre de danse moderne d’Ankara (Turquie), le Festival international de danse de Busan (Corée), le Centre national des arts de la scène de Beijing (Chine), le Festival de danse moderne du Portugal, le Gala international de danse en Italie et au Japon. Par ailleurs, il a conçu des chorégraphies pour « l’Ecole Nationale Supérieure de Danse » de  Marseille et « l’Ecole Supérieure de Danse » de Cannes.
Stéphen a œuvré au Théâtre national de Stuttgart, à la Lucky Trimmer Tanz Performance de Berlin, au Théâtre national de Giessen, au Théâtre national de Coblence et  au Théâtre national Gärtnerplatz de Munich en tant que chorégraphe invité.
Après la création de BLA Bla bla en 2011 pour les danseurs du Théâtre national de Mayence, Stéphen Delattre a présenté Poetry takes Form, sa première chorégraphie remplissant un programme de soirée, au théâtre Mainzer Kammerspiele de Mayence (Allemagne). Cette production a reçu le soutien du ministère de la Culture du Land.
Delattre a également créé des chorégraphies pour les Premiers danseurs du Théâtre national de Karlsruhe, l’English National Ballet de Londres, le Ballet Royal du Danemark de Copenhague et l’Opéra national de Dresde, ainsi que pour les Premiers danseurs du Ballet de Stuttgart, comme Alicia Amatriain, David Moore, Bridget Breiner, Katja Wünsche et Alexander Zaitsev.
En 2012, Delattre a remporté le concours « ilDance's first Choreography Competition » de Suède et a été invité à réaliser la chorégraphie de Rain, in her dark eyes pour Marie-Agnès Gillot, la danseuse étoile de l’Opéra national de Paris, dont la première a eu lieu au théâtre Bolchoï de Moscou lors du 20e anniversaire des « Benois de la Danse ».
En 2013, il a été invité à présenter une œuvre au concours international de danse « Terpsichore's Works 2013 » en Grèce.
En 2014, Stéphen a créé le ballet narratif MOMO, qui s’inspire du fameux roman homonyme de Michael Ende, et, en 2016, Notre-Dame de Paris, tiré du roman historique de Victor Hugo : ces deux œuvres ont reçu un très bon accueil, à la fois du public et de la presse.
Aujourd’hui, Stéphen Delattre est régulièrement invité à participer en tant que chorégraphe et enseignant à des manifestations à travers le monde. Parallèlement, il connaît le succès en tant que Directeur artistique et Chorégraphe résident : outre les soirées de danse qu’il organise et chorégraphie, Delattre fait également appel à des chorégraphes contemporains de talent, jouissant d’une renommée internationale. Par cette démarche, il entend mener les membres motivés et inspirés de la Delattre Dance Company à s’exprimer à la difficile frontière entre mouvement et émotion en ouvrant leur corps, leur esprit et leur cœur à des sensibilités créatrices diverses.

 

Présentation de "Notre-Dame de Paris":

Un ballet de Stéphen Delattre d'après le roman de Victor Hugo (1h45 de spectacle + 15 minutes d'entracte – 11 danseurs) Le roman historique de "Notre-Dame de Paris", publié en 1831, est probablement après "Les Misérables", le travail le plus célèbre du grand auteur français Victor Hugo. Cette oeuvre célèbre a influencé de nombreux artistes et est devenue la base pour beaucoup d'histoires et films, tel que "Le Bossu de Notre-Dame".
La Delattre Dance Company présente maintenant cette narration dans une version nouvelle de ballet néo-classique et moderne. Le chorégraphe français Stéphen Delattre rapporte à la vie ses caractères originaux avec son propre langage corporel qui reste unique dans le monde de la danse et nous emmène dans un univers poétique et émotionnel.
Ce ballet extraordinaire et excitant, présenté dans le Paris médiéval, offre à l'audience la chance de se rapprocher du légendaire Quasimodo, qui vit dans la Cathédrale de "Notre-Dame de Paris" comme le carillonneur, mais dont le destin l'appelle à tomber amoureux de la belle bohémienne Esméralda. Mais l'histoire bascule dans une tragédie touchante quand Frollo, l'archidiacre jaloux, ordonne l'exécution d'Esmeralda après qu'elle lui a nié au nom d'un amour innocent et pur pour le capitaine Phoebus.
Le roman de Victor Hugo est basé sur une vraie histoire, inoubliable et avec des moments forts illustrant la puissance de la religion et des morales contre le pouvoir de l'amour, qui semblent toujours être ancrés de nos jours dans notre société.

 

Présentation de certains des danseurs de la DDC :

Valerio Villa, né en Italie, a reçu sa formation de danse moderne et contemporaine dans une école privée en Italie.
En 2007, il a été accepté à "Opera House Ballet School" de Rome.
Entre 2005 et 2008, il a participé en tant que danseur Soliste à différentes compétitions de danse et a gagné des prix comme le 2ème prix lors de l’ "European Show Dance 2005" à Belgrade, le 1er prix au "VIII Vetrina Coreografica Città di Olbia 2007" et le 3ème prix au "Concorso Internazionale Città di Spoleto 2008".
En 2009, il a reçu la bourse pour joindre l'école du "Balletto di Toscana" à Florence. Pendant ses études, il a dansé des pièces de Cristina Rizzo et de Michele Merola avec le "Junior Balletto di Toscana".
De 2009 à 2014, Valerio a dansé avec "Hyblart Dance Company" en Sicile et a travaillé à Rome avec "Anemos Dance Company" où il a aussi assisté la chorégraphe Daniela Ferri.
En 2014, il a pris part en tant que danseur et chorégraphe dans les productions musicales dirigées par Andreas Plithakis. Il a dansé pour la "LoPa Dance" avec Sara Lourenco et Andrea Palombi en Italie, au Pays-Bas et en Belgique. Cette même année Valerio a reçu le 1er prix pour la catégorie chorégraphique au "Concorso Ballet-ex" à Rome.
En 2015, Valerio Villa a rejoint la Delattre Dance Company.

Thomas van der Linden, né aux Pays-Bas, a commencé a formation de danse à l'âge de douze ans dans une école de danse privée. Plus tard il a été accepté dans l'institut académique de danse préprofessionnelle pour les arts du spectacle, où il a étudié la danse classique, jazz, le hip-hop et la danse de claquette.
En 2012, il s'est entraîné avec la compagnie de danse "Introdans".
À l'âge de dix-huit ans, il a été sélectionné par Isabelle Beernaert et a rejoint sa compagnie. Pendant trois ans consécutifs, il a eu la chance de danser au sein de cette compagnie comme danseur Soliste.
Thomas a dansé "La Traviata" du "Dutch Opera" et a joué pour une publicité à la télévision.
En 2014, il a travaillé sur des projets tels que "De Odyssee", "Le Match" et "Haagse Grachtenpracht" avec Lonneke van Leth.
En 2015, Thomas van der Linden a rejoint la Delattre Dance Company.

Mélanie André, née en France, a reçu sa formation de danse classique et contemporaine à "l'Ecole Nationale Supérieure de Danse" de Marseille. Pendant ces études, elle a participé aux ateliers chorégraphiques de Nacho Duato, Roland Petit, George Balanchine, William Forsythe, Jiri Killian et Annabelle Ochoa.
En 2013, Mélanie obtient son examen d’aptitude technique en danse classique et contemporaine.
En 2014, elle a créé ses premières chorégraphies "Entre deux” et "Homme sweet homme ".
En 2015, après avoir été choisie par Stéphen Delattre pour prendre part de sa création "Point de (non) retour" pour "l'Ecole Nationale Supérieure de Danse" de Marseille, Mélanie André a rejoint la Delattre Dance Company.

Manon Andral, née en France, a débuté sa formation de danse classique et jazz au "Centre Chorem", avant de rejoindre "l'École de Rudra Béjart" en 2010. Là elle a dansé des pièces du répertoire de Maurice Béjart telles que le "Sacre du Printemps" ou "l'Oiseau de Feu" qui lui permettront de travailler avec le "Ballet de Béjart Lausanne". Dans cette même période, elle a acquis de nouvelles expériences professionnelles en dansant pour le "Fardel Contemporary Dance Ensemble" et pour le "Studio Soundrama", dirigé par Vladimir Pankov.
En 2013, elle a étendu sa technique classique travaillant avec le "Ballet de Lyon".
Pendant l’année 2014, elle a approfondi ses acquis travaillant auprès de la Delattre Dance Company, où elle a eu la chance de prendre part de la création "Unleash" de Maurice Causey, lors de la production "A Scent of Freedom", sous la direction artistique de Stéphen Delattre.
En 2015, Manon Andral a rejoint la Delattre Dance Company.

Debora Di Biagi, née en Italie, a rejoint "l'Accademia internazionale di danza" de Rome à l'âge de douze ans, avant de gagner en 2008 une bourse pour l'école du "Balletto di Toscana" à Florence, dirigée par Cristina Bozzolini.
Après trois ans dans cette école, elle a rejoint le "Junior Balletto di Toscana" et elle a continué son envol dansant des rôles de Soliste dans les chorégraphies de Fabrizio Monteverde.
En 2013 et 2014, elle a travaillé pour "RBR Dance Company" à Vérone, suivi par différents projets contemporains, dont " Icon Dance " au Musée britannique à Londres.
L'année suivante, elle a dansé en Suisse dans deux productions d'Octavio De la Roza et elle a pris part du "Festival d'Avignon" en France.
En 2015, Debora Di Biagi a rejoint la Delattre Dance Company.

Vincenzo Minervini, né en Italie, a commencé sa formation de danse classique et contemporaine dans une école privée.
En 2009, il a rejoint l'académie du "Balletto di Toscana" à Florence où il a amélioré sa technique classique et contemporaine.
En 2010, il a commencé à danser pour le "Junior Balletto di Toscana" où il a travaillé avec Eugenio Scigliano, Fabrizio Monteverde, Arianna Benedetti, Eugenio Buratti et Franceco Nappa. Vinvenzo a également pris part cours intensifs du "Netherland Dans Theatre". Quelques mois plus tard, il a reçu un contrat avec "Oniin Dance Company", basée à Bologne et a tourné aux Etats-Unis, en Allemagne et en Corée.
En 2014, il a travaillé dans la compagnie "Equilibrio dinamico" et a dansé le pièce d'Igor Kirov.
En 2015, Vincenzo Minervini a rejoint Delattre Dance Company.